vendredi 24 décembre 2010

Gianduja"chocolat"


Recette 1 :

250 g de noisettes grillées et émondées

250 g de sucre glace

200 g de couverture noire

Recette 2 :

250 g de noisettes grillées et émondées

200 g de sucre glace

200 g de couverture lait

50 g de beurre de cacao

Griller les noisettes et les émondées, enlever toutes la peau des noisettes,

Broyer finement les noisettes et le sucre glace.

Déposer la masse dans un récipient et incorporer la couverture hachée (et le beurre de cacao pour le Gianduja lait).

Mélanger et laisser dans une étuve chaude (ou un four à 40 °C) pendant quelques heures en remuant de temps en temps.

Bien mélanger et refroidir par la suite, finir l’appareil à la broyeuse, selon la finesse du Gianduja que vous voulez obtenir

crémeux Gianduja au petit goût de noisettes.


Sa base croustillante est constituée d’une pâte sablée au beurre, réhaussée d’un crémeux Gianduja au petit goût de noisettes.

mousse chocolat blanc et chocolat noir sur une base de génoise


Mariage délicat d’une mousse chocolat blanc et chocolat noir sur une base de génoise.

Constitué d’une griotte confite, de copeaux de chocolat et d’éclats de pistaches

mousse de fromage blanc et d’une compotée de rhubarbe


Recette légère est composée d’une mousse de fromage blanc et d’une compotée de rhubarbe, sur une base de biscuit au thé vert.

vendredi 17 décembre 2010

Bonnet du père Noël



100 g de beurre pommade

125 g de sucre

150 g de chocolat Gianduja haché

1 s de sucre vanillé

2 œufs

100 g de ricotta

2 c a s de brandy, cognac ou autre

1 pincée de sel

75 g de farine

75 g de maïzena ou fécule de PDT

½ s de levure

Pour farcir ou décorer

Crème au chocolat du commerce ou maison

250 ml de lait

250 g de pâte d’amandes

50 de sucre glace

Colorant rouge alimentaire.

Dans un cul de poule, travailler le beurre pommade avec le sucre, ajouter le chocolat puis le sucre vanillé, les œufs, la ricotta, le brandy, et le sel.

Mélanger la farine et la maïzena, tamiser et ajouter progressivement dans la préparation et en fin la levure également tamisée.

Cette préparation peut être faite dans un bol mélangeur de votre robot.

Verser cette préparation dans un moule de 20 cm environ contenance 1 l préalablement beurré et fariné.

Cuire dans le four pour 55 à 60 min. environ préchauffer 170-180°C « four ventilé ».

Préparer la crème au chocolat.

Couper en deux le gâteau refroidi dans le sens de l’épaisseur, puis le tartiner de la moitié de la crème, recouvrir de la deuxième moitié, garnir l’ensemble avec le reste de la crème.

Incorporer le sucre glace à la pâte d’amandes en le malaxant avec les mains sur un plan de travail, le mélange doit être homogène.

Colorer les ¾ de la pâte, avec le colorant rouge, abaisser la pâte avec un rouleau à la dimension de 60x15 cm environ, l’enrouler autour du gâteau et lui donner la forme du bonnet.

Avec le tiers restant formé le pompon mettre en place et une bande de 60x1, 5 cm que vous marquer avec une fourchette sur toute sa longueur, mettre en place sur le bord du bonnet.

Paneangeli

jeudi 16 décembre 2010

Tarte au chocolat



Pâte sucrée
200 g de farine
80 g de sucre glace
100 g de beurre
1 oeuf

Garniture
50 g de lait
120 g de crème fleurette
120 g de chocolat à 60%
12 g de beurre
2 œufs
Pour un cercle de 22 cm.
Faire la pâte la veille.
Abaisser la pâte dans le cercle reserver au réfrigérateur 1/2 h avant de cuire à blanc, la tarte, dans un four préchauffer à 180°C environ 15 mn. laisser refroidir
Chauffer le lait et la crème ajouter le beurre, verser sur le chocolat remuer et ajouter les œufs,mélanger, verser sur la pâte cuite et mettre à cuire pour 15 min à 170 °C four éteint .

lundi 13 décembre 2010

Macaron à la groseille



2 fois 40g de blancs d'oeufs vieillis (l'idéal étant des blancs décongelés)
80g de poudre d'amandes
120g de sucre glace
90g de sucre semoule
40g d'eau
colorants,poudre ou liquide
Préparation des coques :
La veille, sortir les blancs du congélateur et les laisser à température ambiante.
Mixer très finement et ensemble la poudre d'amandes et le sucre glace, puis tamiser, réserver.

Le lendemain, dans une casserole peser 90g de sucre semoule et ajouter 40g d'eau.
Sur le gaz porter à 110° en vérifiant la température avec une thermosonde si vous
n'en avez pas, compter 3 mn à ébullition stopper la cuisson avant la coloration du
sirop.

En même temps, monter 40g de blancs d'oeufs en neige.
Si les blancs sont prêts avant le sirop ralentir le robot.
Au ralentit, verser doucement en filet, le sirop bouillant le long des parois du bol.
On obtient une meringue italienne.
Laisser tourner le robot, jusqu'à ce que la meringue soit tiède, environ 40°.

Pendant ce temps, à la maryse, mélanger les 40g de blancs d'oeufs restants avec les poudres tamisées et le colorant si vous avez choisi d'en utiliser.
Je préfére le colorants en poudre, je trouve que la couleur tient mieux à la cuisson que les colorants liquides.
Incorporer la meringue italienne et travailler de bas en haut en partant du milieu.
On doit obtenir une pâte lisse et brillante, liquide mais pas trop tout de même!

Préchauffer le four à 150°

Dressage des macarons.
Remplir la poche munie d'une douille lisse de 8mm de diamètre et dresser des petits tas en
quinconce, assez espacés, sur les plaques munis de papier sulfuriser.
Enfourner pour 12 à 15 mn environs.

A la sortie du four, faire glisser la feuille de papier sulfurisé sur votre plan de travail,
puis décoller les coques une fois refroidies. Réserver au réfrigérateur.

La garniture :
250g de coulis de groseille
2 feuilles de gélatine

Chauffer le coulis de groseille, et y dissoudre la gélatine préalablement trempée dans
l'eau froide et essorée.
Laisser refroidir.

Garnir les coques de coulis gélifié et les coller 2 par 2.
Réserver une nuit au frais avant de déguster, les macarons n'en seront que meilleurs.