vendredi 24 août 2012

Bruschetta

Bruschetta



Le régime méditerranéen a prouvé depuis toujours son efficacité aussi bien pour la ligne que pour le moral grâce à son explosion de saveurs et de couleurs ! Alors cet été, direction la Toscane ou la Sicile, pour une assiette 100% dolce vita

. C’est le régime « Little Italy » dont voici quelques bases.

Les Antipasti
L’apéritif en Italie est une institution. Il ne s’agit nullement d’un grignotage, mais bien d’un préambule au repas qui se compose généralement de deux, voire trois plats. Ne culpabilisez plus en dégustant ces gourmandises salés puisque les hors-d’œuvre sont constitués exclusivement de légumes, dits du soleil (courgette, aubergine, poivron, tomate…) et marinés dans de l’huile d’olive. Ce festival de goûts et de couleurs est le parfait apport en nutriments et vitamines (antioxydant, sels minéraux, vitamines A, B, C, oméga 3…) avec une composition peu importante en calories. Bien entendu n’abusez pas de pain et d’alcool pour les déguster…qui eux vous feront grossir !
La pizza sans pâte
Toutes les foodies américaines ne jurent que par la pizza sans pain. C’est aussi délicieux que la version italienne, la culpabilité en moins, car c’est bien le pain qui fait gonfler l’estomac à cause de la levure et non les garnitures, qui sont équilibrées. L’idée est de faire de la viande le support et de rajouter ensuite les légumes et fromage. Voici la recette de la pizza version été 2012 : la pizza breadless.
Faites revenir à la poêle votre viande hachée que vous déposerez en épaisses couches sur votre plat à pizza. Ajoutez votre sauce tomate ainsi que les champignons, olives entières, oignons, poivrons préalablement cuits à la poêle. Pour la version française, vous pouvez ajouter des haricots verts et de l’ail. Saupoudrez d’une fine couche de gruyère rappé ou de mozzarella. Enfournez jusqu’à ce que le fromage fonde. Buon appetito!

Les pâtes semi-complètes
En Italie, il ne se passe pas une semaine sans que l’on ne mange des pâtes. Certains même en mangent tous les jours, sans pour autant faire basculer la balance. L’essentiel étant bien entendu la garniture que l’on y met : sauce rouge ou blanche ? Telle est la question ! Crème fraiche riche et savoureuse contre tomates juteuses et moins caloriques. Le mieux étant un assaisonnement aux épices (curry, cumin…) et aux herbes (basilic, thym…). Si vous avez du mal à faire votre choix, choisissez quoiqu’il se passe des pâtes semi-complètes (que raffinées). Elles sont plus rassasiantes et riches en protéines. En les cuisinant al dente, comme le veut la tradition, elles auront un index glycémique moins important et vous obligeront à mâcher…parfait pour garder la ligne !
Le coulis de fruits rouges
En Italie, on se délecte d’un coulis de fruit, surtout de framboise accompagné de la fameuse panna cotta. Un dessert, certes succulent, mais diaboliquement calorique puisqu’il est constitué exclusivement de crème liquide entière, et donc de matières grasses. Les gourmandes peuvent cependant contenter leurs papilles grâce au grand retour de la faisselle surtout quand elle se fait allégée. Avec seulement 46 Kcal pour 100g, c’est un dessert peu calorique et très gourmand avec un coulis de framboises à partir de fruits fraîchement sélectionnés et 100% naturels (pas d’édulcorant).
Faisselle 0% Rians au coulis de Fruits Rouges